Accueil | Intranet | Webmail
  Un dispositif du Ministère des Enseignements Professionnels et Techniques du Niger
avec l’appui de Swisscontact Niger
   
   
Zoom sur
Le ‘Zoom Sur’ est la lettre d'information du réseau des plateformes Orientation-Jeunesse. Chaque mois, recevez l'actualité du réseau en vous inscrivant par mail à contact@orientation-niger.org
 
Pour une prise en compte de la question du genre dans les plateformes - 01 Décembre 2015

Pour une prise en compte de la question du genre dans les plateformes


Le 1er décembre 2015

Pour permettre une meilleure compréhension du genre – autrement dit, des différences entre les hommes et les femmes qui ne sont pas liées à leurs différences biologiques -  Swisscontact organise au profit des conseillers des plateformes une série d’ateliers sur cette thématique. Le dernier a eu lieu à Agadez en novembre 2015.

Outiller les conseillers

Après Tahoua en septembre puis Dosso en octobre, c’est Agadez qui a accueilli le 3ème atelier de formation sur le genre. Y ont pris part les conseillers des plateformes d’Agadez, Tchirozérine, Arlit, Africapsud et de la DREP/T de Niamey. Selon Yahouza Halli, facilitateur de l’atelier d’Agadez, le but de cette formation est d’outiller les conseillers d’orientation sur cette thématique importante. Des conseillers qui devraient être en mesure d’aider les jeunes filles ou les femmes qui viennent les consulter à la plateforme, en identifiant les problèmes qu’elles peuvent rencontrer dans leurs démarches visant la formation ou l’insertion professionnelle qui pourraient être liées à leur genre, pour tenter  de  trouver des solutions. En outre, cette formation leur sera aussi utile dans leur vie de tous les jours.

Intégrer le changement

Selon Yahouza Halli, un changement sur la question du genre devra d’abord s’opérer chez les conseillers s’ils espèrent faire changer les mentalités des jeunes et leur entourage. Ce qui semble sur la bonne voie à en croire le conseiller Ibrahim Issa Bizo de Tchirozérine qui dit avoir compris que le genre n’est qu’une construction sociale. Il n’y a donc pas de métiers exclusivement réservés à l’un ou l’autre des deux sexes comme le pensent beaucoup. Ceci est l’un des problèmes « genre » que rencontrent les plateformes en plus de la faible fréquentation par les filles. La recherche de la solution passera par la mise en pratique de ce que les conseillers ont appris lors de la formation. C’est à ce travail que les conseillers s’attèleront à leur retour dans leur plateforme respective.

Offrir un accompagnement qui élargisse les horizons

Lors de l’atelier les conseillers ont identifié un certain nombre d’activités à organiser pour améliorer la fréquentation des plateformes par les filles ou pour les emmener à diversifier leurs choix de métiers. Afficher des images de femmes exerçant des métiers peu communs, organiser des rencontres avec des professionnelles sont autant d’activités retenues. Naturellement, les assistants techniques de Swisscontact resteront aux côtés des conseillers d’orientation, en cas de besoin. Grâce à ce soutien et un peu de pratique, les plateformes deviendront pleinement des lieux où les jeunes, quel que soit leur sexe, reçoivent un accompagnement qui tient non seulement compte de leurs aspirations, mais qui leur ouvre les yeux sur la palette des métiers existants qui sont autant d’opportunités pour les filles comme pour les garçons.

 

 


Partagez

 
Partenaires 
Comitato Internazionale per lo Sviluppo dei Populi
Le Comité International pour le Développement des Peuples est une organisation non gouvernementale créée en 1983, dont le siège est basé à Rome. En collaboration avec des partenaires locaux, le CISP m...
Découvrir
 
Galerie photos
 
Opportunités 
L’ONG ADROC cherche pour recrutement un/e technicien(ne) d’appui conseil pour son projet APTE de Téra.
Découvrir
 
© Copyright Swisscontact Niger. Tous droits réservés by Africa eservices